Les fournisseurs de soins de longue durée de la région du RLISS du Nord-Est échangent des idées sur la prestation de soins de qualité pour aider les personnes âgées du Nord

0
LIHNCoChairs
Co-chairs of the NE LHIN Long-Term Care Regional Network are shown at right, Francine Gosselin (left) Administrator of Temiskaming Lodge in Haileybury; and Shannon Ketchabaw, Resident Services Manager from Golden Manor in Timmins.

Des cadres représentant les 41 foyers de soins de longue durée de la région financés par le Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) du Nord-Est se sont rencontrés en personne pour la première fois la semaine dernière à Sudbury, et ce, pour échanger des idées sur la façon d’améliorer la qualité des soins des résidents des foyers de soins de longue durée du Nord-Est de l’Ontario.

Les participants ont appris comment la technologie, y compris les dossiers électroniques, favorise la qualité et les soins ininterrompus. Ils ont également été mis au courant des derniers faits concernant un programme qui est un vrai succès : le Projet ontarien de soutien en cas de troubles du comportement (Projet OSTC). Dix-sept foyers de la région disposent d’équipes de ressources du Projet OSTC, et tous les foyers ont joué un rôle de premier plan dans l’adoption des pratiques du Projet OSTC et la prestation de soins aux personnes âgées atteintes de démence et d’autres troubles neurologiques qui ont des comportements réactifs.

Des nouveautés à l’échelle régionale ont été présentées par les administrateurs Angela Harvey du foyer de soins infirmiers Finlandia à Sudbury et Len Fabiano du foyer de soins de longue durée Lakeland à Parry Sound. Mme Harvey a décrit un projet de peinture murale réalisé au foyer de soins infirmiers Finlandia par un artiste local. Ce dernier a fait des peintures murales « qui détournent l’attention » et font que l’on remarque moins les portes. Cela permet de distraire l’attention des résidents, en particulier ceux atteints de démence, et ainsi de les empêcher de chercher à sortir et d’errer, en plus d’embellir leur logement. M. Fabiano a parlé d’un projet qu’entreprend son foyer de soins de longue durée en vue d’intégrer des technologies récréatives pour répondre aux besoins d’une nouvelle génération de résidents (les enfants du baby boom) et à leurs attentes concernant l’accès à Internet et à l’intranet.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here