News from the Park: Carbon Tax Stickers | Nouvelles du parc: des autocollants sur la taxe sur le carbone

0

This week I was successful in arranging for some actual time to be in my constituency office to tend to a wide variety of matters that I am unable to attend to while on the road. As such, finding time to actually be in my constituency office is no small task. Sometimes I need my staff to actually block off such time to force me to achieve the simple sounding goal of spending time in town. I readily admit that I count on them to help me maintain this necessary balance.

In one of our team meetings we were discussing this weekly column and one team member commented that this year, unlike virtually all years past, I have put out a column every week all summer. In the past the policy has been to publish it about every two or three weeks. But for some reason it seems that there are so many issues to be addressed that I have found it relatively easy to come up with a timely topic. Hmmmph, funny eh? I wonder what the difference is between now and a couple of years ago? I can’t imagine why this might be…

One of the things that came to my mind this week is that as of August 30th gas retailers are required to post the carbon tax notification stickers that were ordered by Doug Ford. Ford is sending out over 25,000 stickers solely to stir up public resentment on the matter of the carbon pricing measures implemented by the federal government – and he’s doing it just prior to the election that is anticipated to be called for October 21st. No coincidence there.

Legislation requires that all fuel retailers prominently display the stickers on each and every pump in an upright positon within the top 2/3 on the side of the pump that faces the driver while filling their tank. Ford is leaving absolutely nothing to chance for someone to try to find any way to resist.

The 15 x 20cm stickers read, “The federal carbon tax will cost you.” Ford wanted to make sure that the legislation was strictly adhered to by threatening fines of up to $10,000 for each day that the station violates the law, whether by design or error. In comparison of penalties for other offences, Ford’s anti-carbon tax penalties match punishment for using false ID to stock up on gun ammunition or for selling cigarettes in a child care centre or school. One must ask themselves if in Ford’s mind all of these offences do equate in severity, or is this just a tactic of a ham-fisted oligarch who is determined to tell people how and what to think when it comes to taxes and climate change policies. (Star Trek fans will recognize the Borg reference, “Resistance is futile.”)

The stickers highlight the impact of the Federal Liberal Government’s carbon-pricing measures on gasoline, but they do not mention the offsetting rebates Ottawa is sending back to those affected. Ford has committed $30 million of Ontario taxpayers’ money on the Conservative Government’s anti-carbon-pricing campaign as well as another $1 million for court costs for challenging the federal government’s plan.

There is no question that the stickers are blatantly partisan in their aim. NDP MPP Taras Natyshak lodged a formal complaint with Elections Canada maintaining that the Tory-blue decals violate federal campaign laws because the decals will be posted during an election period. In his letter Taras reminded the chief electoral officer that Part 16, section 319 of the Canada Elections Act, 2000 defines elections advertising as “the transmission to the public by any means, during an election period, of an advertising message that promotes or opposes a registered party or the election of a candidate, including one that takes a position on an issue with which a registered party or candidate is associated.”

Now even if you are not yet convinced that the legislation has clearly partisan intentions, just refer to Minister of Energy, Mines, Northern Development and Indigenous Affairs Greg Rickford’s response to the complaint: “We’re going to stick it to the Liberals and remind the people of Ontario how much this job-killing, regressive carbon tax costs.”

The whole point of a democracy is to encourage each citizen to listen to the policies and plans of politicians and political parties so that they can make up their own minds freely who best represents their beliefs and ideals. Doug Ford has shown total disregard for Ontario’s voters. Just think for a moment of recent farcical consultations the Conservatives have conducted for healthcare and education as well as lack of consultation with First Nations on several issues involving Indigenous Peoples.

Doug Ford is blowing public money on partisan stickers to help his buddy Andrew Scheer get elected, and putting business owners at risk of conviction and fines just to make sure he gets his way. The duty of any government is first and foremost to see to the needs and welfare of its citizens. The focus should never be on picking partisan fights and brainwashing citizens to think in ways that suit politicians, supporters and financial backers.

As always, please feel free to contact my office about these issues, or any other provincial matters. You can reach my constituency office by email at mmantha-co@ndp.on.ca or by phone at 705-461-9710 or Toll free 1-800-831-1899.


Nouvelles du parc: des autocollants sur la taxe sur le carbone

Cette semaine, j’ai réussi à m’accorder suffisamment de temps dans mon bureau de circonscription pour régler une grande variété de problèmes auxquels je suis incapable de m’occuper pendant que je suis sur la route. Comme tel, trouver du temps dans mon bureau de circonscription n’est pas toujours facile. Parfois, mon équipe doit réserver du temps dans mon horaire pour atteindre le simple objectif de passer du temps en ville. J’admets volontairement que je compte sur eux pour m’aider à maintenir cet équilibre nécessaire.

Lors d’une réunion d’équipe, nous avons discuté de cette chronique hebdomadaire et un membre de l’équipe a déclaré que cette année, contrairement à toutes les années précédentes, j’ai publié une chronique chaque semaine au cours de l’été. Dans le passé, la tradition consistait à le publier à peu près toutes les deux ou trois semaines. Mais pour une raison quelconque, il semble qu’il y a tellement de problèmes à traiter que j’ai trouvé relativement simple de trouver un sujet d’actualité chaque semaine. C’est drôle n’est-ce pas? Je me demande quelle est la différence entre maintenant et quelques années auparavant? Je ne peux pas imaginer ce que ça pourrait être…

L’une des choses qui m’est venue à l’esprit cette semaine est que à partir du 30 août, les détaillants d’essence sont obligés d’afficher les autocollants de notification de taxe sur le carbone qui ont été commandés par Doug Ford. Ford envoie plus de 25 000 autocollants seulement pour attiser le ressentiment du public à propos des mesures de tarification du carbone mises en place par le gouvernement fédéral – et il le fait juste avant les élections fédérales qui devraient avoir lieu le 21 octobre. Aucune coïncidence là.

La législation exige que tous les détaillants de carburant affichent d’une façons bien visible les autocollants sur chaque pompe. Ils doivent être dans une position verticale dans les 2/3 supérieurs du côté de la pompe qui fait face au conducteur tout en remplissant leur réservoir. Ford ne laisse absolument rien au hasard pour que quelqu’un essaie de trouver un moyen de résister.

Les autocollants de 15 x 20 cm indiquent: « La taxe fédérale sur le carbone vous coûtera. » Ford voulait s’assurer que la législation était strictement respectée alors, il a mise en place des amendes pouvant aller jusqu’à 10 000 $ pour chaque jour où la station enfreint la loi, que ce soit par refus ou par d’autres moyens. En comparant les pénalités pour d’autres infractions, les pénalités de la taxe anti-carbone de Ford rencontre les mêmes punitions que ceux à l’utilisation d’une fausse carte d’identité pour acheter des munitions pour armes à feu ou à la vente de cigarettes dans une école. Il faut se demander si, dans sa tête, toutes ces infractions ont-ils la même gravité ou s’agit-il simplement d’une tactique d’oligarque au poing fermé qui est déterminé à dire aux gens comment et à quoi penser en matière d’impôts et de politiques de lutte contre le changement climatique. (Les fans de Star Trek reconnaîtront la référence Borg, « La résistance est futile. »)

Les autocollants mettent en évidence l’impact des mesures de tarification du carbone imposées par le gouvernement libéral fédéral sur l’essence, mais ils ne mentionnent pas les rabais compensatoires qu’Ottawa envoie aux personnes affectés. Ford a engagé 30 millions de dollars d’argent des contribuables ontariens dans le cadre de la campagne contre la fixation des prix du carbone par les gouvernements conservateurs, ainsi qu’un autre million de dollars pour les frais de justice pour contester le plan du gouvernement fédéral.

Il ne fait aucun doute que les autocollants sont manifestement partisans. Le député néo-démocrate Taras Natyshak a officiellement déposé une plainte auprès d’Élections Canada selon laquelle les autocollants bleu conservateur violeraient les lois de la campagne fédérale, car ils seraient postés pendant une période électorale. Dans sa lettre, Taras a rappelé au directeur général des élections que l’article 319 de la partie 16 de la Loi électorale du Canada de 2000 définit la publicité électorale comme « la transmission au public, par quelque moyen que ce soit, d’un message publicitaire promouvant ou s’opposant à un parti enregistré ou à l’élection d’un candidat, y compris celui qui prend position sur une question à laquelle un parti enregistré ou un candidat est associé. »

Maintenant, même si vous n’êtes pas encore convaincu que le projet a des intentions clairement partisanes, il suffit de se reporter à la réponse du ministre de l’Énergie, des Mines, du Développement du Nord et des Affaires autochtones, Greg Rickford, à la plainte: « Nous allons en tenir aux libéraux et rappeler à la population ontarienne combien coûte la taxe sur le carbone, qui est régressive et qui tue les emplois ».

L’intérêt d’une démocratie est d’encourager chaque citoyen à écouter les politiques et les projets des politiciens et des partis politiques afin qu’ils puissent se faire leur propre opinion, en fonction de leurs convictions et de leurs idéaux. Doug Ford a fait preuve d’un mépris total pour les électeurs de l’Ontario. Pensez un instant aux récentes consultations ridicules que les conservateurs ont menées pour les soins de santé et l’éducation, ainsi qu’au manque de consultations avec les Premières nations sur plusieurs questions les concernant.

Doug Ford injecte des fonds publics sur des autocollants partisans pour aider son copain Andrew Scheer à se faire élire, et met les propriétaires d’entreprise face à des amendes pour s’assurer qu’il réussit. Le devoir de tout gouvernement est avant tout de veiller aux besoins et au bien-être de ses citoyens. L’accent ne devrait jamais être mis sur la sélection de luttes partisanes et le lavage de cerveau des citoyens pour qu’ils réfléchissent d’une manière qui convienne aux politiciens, aux partisans et aux bailleurs de fonds.

Comme toujours, n’hésitez pas à contacter mon bureau à propos de cette chronique ou si vous avez des questions sur toute autre affaire provinciale. Vous pouvez joindre mon bureau de circonscription par courriel à mmantha-co@ndp.on.ca ou par téléphone au 705-461-9710 ou sans frais au 1-800-831-1899.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here