Michael Mantha: Day of Mourning, April 28

0
Michael Mantha MPP - Queens Park

In over 80 countries the world over, on this date each year people pause to think of the thousands of workers across this country who have been killed, injured or suffered illness as a result of workplace conditions or incidents. People do this out of respect for the fallen and their loved ones who they left behind, of course. However, we also do it for the living today and for ourselves. We do this to remind each other and ourselves that we must be ever vigilant and work, to just to maintain but more importantly, improve workplace health and safety conditions.  Workers and employers must unite in adopting safety as a core value.

During this terrible pandemic, it is unfortunate that we cannot gather to witness in person the true devotion and support that we have all around us. None the less, in our hearts we can stand in solidarity with workers across Ontario and Canada in marking and especially solemn and painful National Day of Mourning.

On this day our minds and hearts are with the thousands of health care workers and public health staff, first responders, pharmacy and grocery store staff, farmers, truckers, supply chain workers and many, many others.

Now more than ever as we band together to fight this virus, we unite in a cause to ensure that all workers during this pandemic have presumptive WSIB coverage for COVID-19. Both for the virus itself, and for the trauma, PTSD and mental health challenges that may come after it.

Even during this extremely challenging time, we know that every workplace infection, injury or death is a preventable one.

We can be encouraged that our efforts are not in vain as we have only to look to the recent success of the Ontario Nurses Association in their legal victory, fighting for the right to have access to and to wear personal protective equipment, including N95 masks. In fact, every worker has the right to protection and safety at work, including personal protective equipment like N95 masks.

Michael Mantha, MPP/députe
Algoma-Manitoulin


Jour de deuil, 28 avril 2020.

Dans plus de 80 pays à travers le monde, à cette date chaque année, les gens s’arrêtent pour penser aux milliers de travailleurs qui sont décédés, blessés ou ont souffert d’une maladie en raison de conditions de travail ou d’accidents. Les gens le font par respect pour les morts et leurs proches qu’ils ont laissés. Cependant, nous le faisons aussi pour les vivants aujourd’hui et pour nous-mêmes. Nous le faisons pour nous rappeler que nous devons être toujours vigilants au travail, afin de maintenir, mais surtout, améliorer les conditions de santé et de sécurité au travail. Les travailleurs et les employeurs doivent s’unir pour faire de la sécurité une valeur fondamentale.

Au cours de cette terrible pandémie, il est regrettable que nous ne puissions pas nous réunir pour témoigner en personne du véritable dévouement et du soutien que nous avons tout autour de nous. Néanmoins, dans nos cœurs, nous pouvons être solidaires avec les travailleurs de l’Ontario et du Canada à l’occasion du Jour de deuil national qui est particulièrement solennel et douloureux.

En ce jour, nos esprits et nos cœurs sont avec les milliers de travailleurs de la santé et du personnel de la santé publique, les premiers intervenants, le personnel des pharmacies et des épiceries, les agriculteurs, les camionneurs, les travailleurs de la chaîne d’approvisionnement et bien d’autres.

Plus que jamais, alors que nous nous unissons pour lutter contre ce virus, nous nous unissons afin de garantir que tous les travailleurs durant cette pandémie bénéficient d’une assurance et protection de la CSPAAT pour le COVID-19. Tant pour le virus lui-même que pour les traumatismes, le SSPT et les problèmes de santé mentale qui peuvent en découler.

Même en cette période extrêmement difficile, nous savons que chaque infection, blessure ou décès sur le lieu de travail est évitable.

Nous pouvons être encouragés de voir que nos efforts ne sont pas vains, car nous n’avons qu’à regarder le récent succès de l’Association des infirmières et infirmiers de l’Ontario dans sa victoire juridique, luttant pour le droit d’avoir accès à et de porter l’équipement de protection individuelle, y compris les masques N95. En fait, chaque travailleur a droit à la protection et à la sécurité au travail, y compris les équipements de protection individuelle comme les masques N95.

Michael Mantha, MPP/députe
Algoma-Manitoulin

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here