In Northern Ontario, broadband is limited and very expensive | Dans le Nord de l’Ontario, la large bande est limitée et très chère

0
high speed internet

One of the greatest things about being an MPP is enjoying getting to know an incredible array of people.  I use the word array because an array is a collection of things of the same type.  I tend to think of an array as a collection of variables.  This is especially useful when thinking of people in an array.

I have been pondering the recent direction that matters at Queen’s Park have been taking.  It occurs to me that one of the most interesting human arrays is that of priorities.  Of course there is a direct link between our personal values and our priorities.  The way I see it, those people who have a strong sense of what their values and priorities have a much higher probability successfully bringing about growth and achievement.  They are more likely to be successful in reaching goals that are important in life.

Nick Crocker, an Australian business consultant, investor and author is quoted as saying, “The greatest reflection of your priorities is your time.  Whatever you say about what matters to you, the true test is where you place your time.  So if you say your priorities are your partner or your kids or your family or your health, that statement will only be true if your calendar reflects it.”

Crocker is right, you know.  We spend time working on what we think is most important.  And the results of our time and effort are in proportion to the real values we live by.

Sitting there in my office at the end of the day, I began to think about what the record of Doug Ford’s initiatives tell Ontarians about the priorities and values that he and his government hold.

Ontarians who live in rural and Northern regions, such as Algoma-Manitoulin, have long complained about the lack of access to affordable, reliable and up-to-date broadband service.  With the onset of the pandemic, this issue hit the proverbial fan.  With so many people following stay home orders, working and playing from home, students learning at home; this wish became a desperate need.  My office received (and continues to receive) countless phone calls, emails and letters from constituents asking for the government to do something to help them.  Constituents say they are willing to do whatever it takes to beat this virus, but in order to maintain some semblance of normal life and put food on the table, they need help from the government.  And one of the biggest tools that would help is access to affordable, up-to-date broadband.

In Northern Ontario, broadband is limited and very expensive.  Many families and businesses face monthly internet bills of hundreds of dollars.  Northerners are at a real disadvantage compared to other regions of the province.  New Democrats have been fighting for broadband access for all northerners and communities.  And it’s not only the Ford Conservatives, but also the Liberals, who have chosen not to act.  After three years in government the Ford Conservatives have chosen not to provide the internet infrastructure northerners need.

In response to pleas from Northerners, just this month I put forward a motion that would have brought about much needed relief during this pandemic when internet usage has increased, and costs have shot up.  But Doug Ford made his priorities abundantly clear by voting the motion down.

Ford had the chance with a plan laid in his lap to provide some relief for northerners on their sky high internet bills during the pandemic.  But he demonstrated by his actions that Northerners are not one of his priorities.  Instead, he chose simply shrug off the entire responsibility onto the shoulders of the federal government.  Instead of blaming Ottawa, Ford could have chosen to work on implementing a strategy and work in collaboration with the federal government to bring about positive outcomes.

But clearly Ford has other priorities greater than the people of Northern Ontario.

One of the priorities greater than helping struggling Northern families was reforming electoral law.  Unfortunately, this reform did not focus on making life (or even voting for that matter) better for Ontarians, but rather it made life better for Doug Ford and his Conservatives.  To put it bluntly, Doug Ford’s electoral changes amount to nothing more than a cash grab and obvious attempt to silence his critics all across the province.

To achieve his higher-placed goal, Ford chose to double the amount of money an individual can donate to political parties.  The fact that in the middle of a pandemic, Doug Ford is trying to fill political coffers by letting deep pocketed donors double the amount they can give, speaks volumes about Ford’s priorities.  Instead of focusing on the devastation of COVID-19, he’s focussed on his re-election efforts.

I mean, really Mr. Ford?  You think this is a priority Ontarians share?

Just to be fair, though, while in office the Liberals also tried to rack up big money with cash for access.  So now the Ford Conservatives are doing anything they can to get more cash out of each land baron and big business tycoon who have Ford’s back.

It might also interest readers to know that the Ontario NDP received 90,000 individual donations in 2020 — more than all other parties combined — with an average donation amount of just $29.  Raising election donation limits is beneficial to a party that receives fewer, higher average donations – like the Liberals who averaged $146 and the Conservatives who averaged $359 per donation.

A person must be defined by his priorities, not by his desires.  It is a person’s actions that define what their priorities are.  The time is coming when Mr. Ford may wish he had chosen different priorities.

As always, please feel free to contact my office about these issues, or any other provincial matters.  You can reach my constituency office by email at [email protected] or by phone at 705-461-9710 or Toll free 1-800-831-1899.

Dans le Nord de l’Ontario, la large bande est limitée et très chère

L’une des meilleures choses à propos du statut de député est de profiter de rencontrer un éventail de personnes. J’utilise le mot éventail parce que dans ce contexte, c’est une collection d’objets du même type. J’ai tendance à penser à un éventail comme une collection de variables. Ceci est particulièrement utile lorsque vous pensez aux personnes dans un éventail.

J’ai réfléchi à l’orientation que l’on a prise récemment à Queen’s Park. Il me vient à l’esprit que l’un des éventails humains les plus intéressants est celui des priorités. Bien sûr, il existe un lien direct entre nos valeurs personnelles et nos priorités. À mon avis, les personnes qui ont un sens aigu de leurs valeurs et priorités ont une probabilité beaucoup plus élevée de réussir à se développer et à réussir. Ils sont plus susceptibles de réussir à atteindre des objectifs importants dans la vie.

Nick Crocker, consultant, investisseur et auteur australien, aurait déclaré: « Le meilleur reflet de vos priorités est votre temps. Quoi que vous disiez sur ce qui compte pour vous, le vrai test est l’endroit où vous placez votre temps. Donc, si vous dites que vos priorités sont votre partenaire ou vos enfants ou votre famille ou votre santé, cette affirmation ne sera vraie que si votre calendrier le reflète. »

Crocker a raison, vous savez. Nous passons du temps à travailler sur ce que nous pensons être le plus important. Et les résultats de notre temps et de nos efforts sont proportionnels aux vraies valeurs que nous vivons.

Assis dans mon bureau à la fin de la journée, j’ai commencé à réfléchir à ce que le bilan des initiatives de Doug Ford révèle aux Ontariens sur les priorités et les valeurs que lui et son gouvernement ont.

Les Ontariennes et Ontariens qui vivent dans les régions rurales et du nord, comme Algoma-Manitoulin, se plaignent depuis longtemps du manque d’accès à un service internet abordable, fiable et à jour. Avec le début de la pandémie, nous avons frappé un mur. Avec autant de personnes suivant les ordres de rester à la maison, travaillant et jouant à la maison, les étudiants apprennent à la maison; ce souhait est devenu un besoin désespéré. Mon bureau a reçu (et continue de recevoir) d’innombrables appels téléphoniques, courriels et lettres d’électeurs demandant au gouvernement de faire quelque chose pour les aider. Les électeurs disent qu’ils sont prêts à faire tout ce qu’il faut pour vaincre ce virus, mais pour maintenir un semblant de vie normale et mettre de la nourriture sur la table, ils ont besoin de l’aide du gouvernement. Et l’un des plus grands outils qui aideraient est l’accès à un service internet abordable et fiable.

Dans le Nord de l’Ontario, l’internet est limité et très coûteux. De nombreuses familles et entreprises font face à des factures Internet mensuelles de plusieurs centaines de dollars. Les habitants du Nord sont vraiment désavantagés par rapport aux autres régions de la province. Les néo-démocrates se battent pour l’accès à internet pour tous les habitants du Nord et toutes les collectivités. Et ce ne sont pas seulement les conservateurs de Ford, mais aussi les libéraux, qui ont choisi de ne pas agir. Après trois ans au gouvernement, les conservateurs de Ford ont choisi de ne pas fournir l’infrastructure Internet dont les habitants du Nord ont besoin.

En réponse aux appels des habitants du Nord, j’ai présenté ce mois-ci une motion qui aurait apporté un soulagement bien nécessaire pendant cette pandémie lorsque l’utilisation d’Internet a augmenté et que les coûts ont grimpé en flèche. Mais Doug Ford a clairement défini ses priorités en rejetant la motion.

Ford a eu la chance avec le plan que je lui ai proposé pour soulager les habitants du nord de leurs factures Internet très élevées pendant la pandémie. Mais il a démontré par ses actions que les habitants du Nord ne font pas partie de ses priorités. Au lieu de cela, il a simplement choisi de se débarrasser de toute la responsabilité et mettre le problème sur les épaules du gouvernement fédéral. Au lieu de blâmer Ottawa, Ford aurait pu choisir de travailler à la mise en œuvre d’une stratégie et de travailler en collaboration avec le gouvernement fédéral pour obtenir des résultats positifs.

Mais il est clair que Ford a d’autres priorités plus importantes que les habitants du Nord de l’Ontario.

L’une des priorités de Ford qui est plus importantes que d’aider les familles du nord en difficulté était de réformer la loi électorale. Malheureusement, cette réforme ne visait pas à améliorer la vie (ou même à voter, d’ailleurs) pour les Ontariens, mais elle a plutôt amélioré la vie de Doug Ford et des conservateurs. Pour le dire franchement, les changements électoraux de Doug Ford ne représentent rien de plus qu’une saisie d’argent et une tentative évidente de faire taire ses détracteurs partout dans la province.

Pour atteindre son objectif, Ford a choisi de doubler le montant d’argent qu’un individu peut donner aux partis politiques. Le fait qu’au milieu d’une pandémie, Doug Ford tente de remplir les coffres politiques en laissant ses donateurs aux poches profondes doubler le montant qu’ils peuvent donner, en dit long sur les priorités de Ford. Au lieu de se concentrer sur la dévastation causée par la COVID-19, il s’est concentré sur ses efforts de réélection.

Je veux dire, vraiment M. Ford? Vous pensez que c’est une priorité que partagent les Ontariennes et Ontariens?

Pour être juste, cependant, pendant qu’ils étaient au pouvoir, les libéraux ont également tenté d’accumuler beaucoup d’argent avec des accès privilégiés à des ministres durant des levées de fonds. Alors maintenant, les conservateurs de Ford font tout ce qu’ils peuvent pour obtenir plus d’argent.

Il pourrait également intéresser les lecteurs de savoir que le NPD de l’Ontario a reçu 90 000 dons individuels en 2020 – plus que tous les autres partis réunis – avec un montant moyen de don de seulement 29 $. L’augmentation des limites des dons électoraux est avantageuse pour un parti qui reçoit moins de dons moyens, mais plus élevés – comme les libéraux qui ont dépensé en moyenne 146 $ et les conservateurs qui ont en moyenne 359 $ par don.

Une personne doit être définie par ses priorités et non par ses désirs. Ce sont les actions d’une personne qui définissent ses priorités. Le moment vient où M. Ford souhaiterait peut-être avoir choisi des priorités différentes.

Comme toujours, n’hésitez pas à communiquer avec mon bureau au sujet de cette chronique ou de toute autre question provinciale. Vous pouvez joindre mon bureau de circonscription par courriel à [email protected] ou par téléphone au 705-461-9710 ou sans frais au 1-800-831-1899.

Michael Mantha, MPP/député Algoma-Manitoulin

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here